Yuan à 7,15 un point partout

Bonjour à toutes et à tous,

7,1539… c’est la borne dont je vous parlais le 9 Août dernier et jusque vers lequel le Yuan pouvait potentiellement pousser, alors qu’il cotait à l’époque autour des 7,05 seulement.

7,1530… c’est le niveau des cotations hautes extrêmes de la séance du jour que le Yuan a été rechercher ce matin, après un gap haussier impressionnant.

En effet dès l’ouverture de ce Lundi 26 Août 2019, USD/CNY affichait près de 500 pips, soient 5 figures, au-dessus de son niveau moyen du Vendredi 23 Août alors même que la PBoC avait laissé quasi-inchangé son niveau de taux de référence pivot à 7,0570 Lundi, contre 7,0572 Vendredi !

Contrairement à l’adage cette fois ce n’est pas la Lune qu’il faut regarder mais bel et bien le doigt, car celui-ci a le pouvoir d’appuyer sur le bouton de mise à feu de la fusée qui peut envoyer des taïkonautes sur l’astre gris.

En langage clair ce n’est pas la nano baisse de 2 pips du taux de référence pivot qui doit nous pousser à croire que les autorités chinoises font montre de signes d’apaisement mais plutôt la poussée soudaine des cours du Yuan Vendredi 23 Août à 17h, heure de Biarritz, qui confirme que la Chine est pleinement impliquée dans la poursuite de l’escalade. Ce nouveau coup de semonce en guise d’amuse-bouche peu avant les fastes de la réunion du G7 est également confirmé sur les cours USD/CNH, la paire offshore qui cote sur une plage horaire plus large. Cela s’est fait dans la foulée d’une annonce de Pekin d’une hausse des taxes de 5 % à 10 % sur un panier de 75 Milliards de dollars de produits importés des Etats-Unis, et dont l’objectif principal était de tenter un arraisonnement de Donald Trump par la demi-douzaine d’autres membres du G7 qui l’entoura durant un week-end.

Cela semble chose faite mais de manière feutrée afin d’éviter un G6+1 comme ce fut le cas lors du fiasco du G7 Canadien. En effet prendre de front Donald Trump de manière idéologique est la stratégie qu’Emmanuel Macron et ses partenaires ont voulu éviter ce week-end, apprenant de leurs erreurs passées ils tablent désormais sur une stratégie plus souple, en somme ils se plient à la real politic en rentrant enfin dans le jeu de la négociation, c’est-à-dire les règles imposées depuis toujours par Trump. Macron tel un apprentice ne souhaitant pas être fired a compris ce qu’il devait faire que pour un sommet réussi permettant de belles images, ainsi l’idéologie servant à amuser les foules sera réservée pour d’autres, plus faibles, plus faciles, comme Jair Bolsonaro par exemple qui fait assez facilement consensus contre lui.

Trump Macron Merkel G7 Biarritz

En attendant le Président américain s’est donc ironiquement félicité en fin de sommet du fait que la Chine soit toujours disposée à revenir à la table des négociations, sous-entendant à tort qu’elle l’avait quitté. Ainsi si nous considérons que les USA avaient marqué un point en ce début du mois d’Août c’est désormais un point du côté de la Chine qui permet de remettre les scores à égalité en cette fin de mois décidément agité.

Benoit Fernandez-Riou

Vous pouvez être interessé

A propos de l'auteur: Benoit Fernandez-Riou

Benoit Fernandez-Riou, Consultant Banque & Finance, est également trader privé pour compte propre. Spécialiste des marchés financiers et expert du marché des devises il intervient régulièrement lors de conférences et de séminaires sur le thème de la bourse, du trading et plus particulièrement sur le Forex. Par ailleurs il publie périodiquement des analyses engagées sur les devises. Pédagogue et rigoureux il dispense des formations au Waltrade Institut dans lesquelles il détaille son approche du trading par la méthode qualitative discrétionnaire et directionnelle qui lui permet d’aborder les marchés avec succès. En outre il est également l'auteur des deux best-sellers "Introduction au Forex" et "Le Trader privé" (ed. Lextenso Gualino).

Laisser un commentaire