Le bitcoin plongera-t-il sur les 4000$ avant l’été ?

Quoi de neuf sur les cryptomonnaies et plus particulièrement le bitcoin en cette fin du mois de mai ?
Alors que débute Roland Garos, Gaël Monfils a rejoint Nabilla dans sa promotion d’eToro. Même si l’AMF a vite rappelé le tennisman à l’ordre sur Twitter, jugeant que l’investissement dans les monnaies virtuelles est « au mieux très risqué, au pire une arnaque », il n’en demeure pas moins que la plateforme de trading social spécialisée sur les cryptomonnaies a réussi son coup de com’.

Mon avis sur eToro ? Franchement, je ne les connais pas. Ils sont peut-être fiables et professionnels, mais personnellement, plusieurs choses me dérangent. D’abord une immatriculation à Chypre, sachant que la majorité des plaintes reçues par l’AMF depuis le début des années 2010 (et l’arrivée des CFD et autres options binaires notamment) provient de brokers frauduleux enregistrés là-bas. Le parallèle est, peut-être à tort, simple et rapide, mais personnellement je préfère des courtiers plus « classiques » (qui mettent de côté l’unique motif fiscal) et que je peux rencontrer assez facilement sur Paris.

Je dois également admettre que ce genre de publicité via des personnalités médiatiques m’a toujours laissé perplexe. En quoi les avis de Nabilla, du rappeur 50 Cent, de DJ Khaled ou encore du boxeur Floyd Mayweather sont-ils pertinents dans l’univers des crypto ? Bref…

L’autre information qui a retenu mon attention (et qui n’est probablement pas sans rapport avec la baisse des cours dernièrement) est l’ouverture par le département américain de la Justice d’une enquête pour manipulations de cours présumée.

Bloomberg a ainsi évoqué une pratique présumée de spoofing, une technique de « trucage » de carnet d’ordres qui consiste à placer de faux ordres dans le marché avant de les retirer très rapidement. Les vrais investisseurs ont l’impression que les cours montent et que le carnet d’ordres s’emballe, alors qu’il n’en est rien…

Le bitcoin pourrait rechuter avant l’été

Depuis qu’ils sont sortis par le bas de leur ancien canal ascendant de court terme (en pointillés), les cours sont restés mous.

L’enjeu est de parvenir à tenir la zone de support horizontale des 6 000/6 500$. Cette zone de prix testée avec succès à deux reprises cette année est visible en bleu clair ci-dessous.

graph bitcoin cours
BTC/USD : graphique dans la plateforme en ligne tradedcoder

 

Après trois semaines de baisse d’affilée, on peut s’attendre à un nouveau sursaut à l’approche de cette zone de prix. Mais, j’ai envie de dire, c’est « maintenant ou jamais ». En effet, si les prix repassent sous les 6 000$, il risque d’y avoir de gros dégagements et un probable « effet boule de neige » (quand la baisse entraîne la baisse).

En effet, il y a fort à parier que la majorité des acheteurs ont leur stop sous les 6 000$. Or quand tous les ordres sont au même endroit, quand les prix sont touchés, les ordres se déclenchent tous en même temps ; ce qui envenime la baisse.

Pour résumer : si le bitcoin passe sous les 6 000$, il risque ensuite de plonger sur les 4 000$. Avant l’été ?

Source : Labourseauquotidien.fr

Vous pouvez être interessé

A propos de l'auteur: Waldata

1 Comment

Laisser un commentaire