Epaule-tête-épaule

A – L’épaule-tête-épaule

1. Présentation de l’épaule-tête-épaule

La tête-épaules est l’une des figures chartistes les plus connues du fait de sa forme originale et de sa pertinence. C’est une figure de retournement à la baisse qui intervient suite à une tendance haussière. L’épaule-tête-épaule est une forme particulière de triple top. Cette figure est reconnaissable assez facilement puisqu’une tête apparaît au-dessus de deux épaules. Les deux sommets présents aux extrémités de la figure représentent les épaules. Le sommet central, de taille et d’amplitude plus importante, est nommé tête.

Les deux creux de l’épaule-tête-épaule s’établissent sur une zone de cours proche. La base respective des trois  sommets doit correspondre à une ligne de support commune appelée ligne de cou, ou neckline. Idéalement, l’épaule-tête-épaule et sa ligne de cou doivent avoir une légère pente ascendante. Cette pente ne doit cependant pas excéder environ 30° d’inclinaison.

Dans 90% des cas, l’apparition d’une épaule-tête-épaule dans une tendance haussière impliquera un retournement à la baisse du titre.

La figure requiert une certaine symétrie de temps dans la réalisation de ses trois sommets, au niveau de leur base, taille et amplitude. Le sommet central, ou tête est cependant plus large et plus haut que les épaules, de l’ordre de 1,5 fois.

L’analyse des volumes indique que sur l’ensemble de la figure, ils sont orientés à la baisse. Ils sont assez forts lors de la réalisation de la première épaule mais deviennent de plus en plus faibles à chaque réalisation de sommet. Ainsi, la dernière épaule enregistre le plus souvent les plus bas volumes. Le fait qu’il y ait de moins en moins de volumes pour alimenter la hausse des cours est un signe annonciateur d’un prochain retournement baissier de
la valeur.

2. L’interprétation de l’épaule-tête-épaule

L’épaule-tête-épaule apparaît lorsque le marché est engagé dans une tendance haussière. Les cours vont progresser en réalisant un nouveau plus haut dans des volumes de transactions relativement importants. Ce nouveau plus haut constituera la première épaule de la figure. Les intervenants initiés profitent de cette progression pour entamer l’allègement de leur position. La vente d’une partie de leurs titres ramènera les cours sur la droite de support, appelée ligne de cou ou neckline.

Les petits porteurs et les non initiés interprètent cette correction technique comme une anomalie. Ils saisissent cette opportunité pour se porter acquéreurs, convaincus du potentiel haussier de la valeur. Cette seconde progression donnera naissance à la tête de la figure. Un nouveau plus haut sera atteint avec des volumes en diminution comparativement à la première épaule. En effet, moins d’intervenants sont convaincus par une hausse durable du titre. Ils sont donc moins nombreux à prendre position à l’achat.

L’intérêt des investisseurs institutionnels et initiés est tout autre. En effet, ils attendent le moment opportun afin de liquider partiellement leurs positions acheteuses. Le nouveau plus haut atteint par la tête de la figure fera office de déclencheur, leur permettant ainsi de vendre à des niveaux de prix attractifs. Le retournement de tendance se produit, et la baisse s’accentue jusqu’au moment où les cours arrivent sur la ligne de cou. Les initiés n’ont alors plus d’intérêt à vendre aussi bas et arrêtent momentanément la liquidation de leurs positions acheteuses en attendant un moment plus propice pour vendre.

Les non initiés vont lancer un dernier rallye haussier, pour atteindre un niveau proche du sommet de la première épaule, avant de repartir de nouveau à la baisse. L’incapacité à marquer un nouveau plus haut illustre alors parfaitement l’essoufflement de la tendance haussière. Cette fois-ci, la correction technique entraîne les quelques institutionnels restants mais également les petits porteurs et non initiés qui commencent seulement à clôturer leur position acheteuse. Les volumes sont alors plus importants, illustrant des ventes massives. L’épaule droite est alors construite.

Une fois la figure en épaule-tête-épaule détectée par l’ensemble des intervenants, la baisse s’accentue. Les cours enfoncent la ligne de cou. Un fort signal de vente est alors donné par le marché pouvant donner lieu à des paniques baissières.

Avant d’engager son mouvement baissier de manière significative, la ligne de cou, qui va devenir une ligne de résistance, donne souvent lieu à des pull back. Les cours peuvent ainsi revenir tester, et cela à plusieurs reprises, la ligne de résistance.

L’épaule-tête-épaule se trouvera invalidée si :
– les deux épaules ont une amplitude trop différente;
– le temps de réalisatisation de la tête et des épaules est très disproportionné;
– la ligne de cou a une pente supérieure (ou inférieure) à 30°.

B – L’épaule-tête-épaule inversée

1. Présentation de l’épaule-tête-épaule inversée

L’épaule-tête-épaule inversée est une configuration de retournement qui apparaît en fin de tendance baissière. L’épaule-tête-épaule inversée est la figure symétrique de l’épaule-tête-épaule, où les cours marquent de nouveaux plus bas par rapport à la ligne de cou. L’épaule-tête-épaule inversée est une forme particulière de triple bottom, ou triple creux. Les deux bottom situés aux extrémités de la figure représentent les épaules. La tête, qui est au centre de la figure, présente une amplitude et une profondeur supérieures à celles des épaules.

Les deux tops (plus hauts de la période d’observation) au sein de l’épaule-tête-épaule inversée s’établissent sur une zone de cours proche et définissent la base de la figure appelée ligne de cou, ou neckline. Lors de la réalisation de l’épaule-tête-épaule inversée, cette ligne de cou représente une droite de résistance très importante. Idéalement, l’épaule-tête-épaule inversée peut présenter une ligne de cou légèrement inclinée (vers le bas ou vers le haut).

L’épaule-tête-épaule inversée est une figure très significative puisqu’elle implique, dans 90% des cas, un retournement à la hausse du titre.

Tout comme l’épaule-tête-épaule, la figure requiert une certaine symétrie de temps dans la réalisation de ses trois bottoms au niveau de leur base, de leur taille et de leur amplitude. En effet, si les deux épaules se sont construites respectivement en un mois, et que la tête s’est créée en une semaine, la figure est considérée comme invalide. Le creux central, ou tête, est généralement plus large et plus profond que les épaules, de l’ordre de 1,5 fois.

La réalisation de l’épaule-tête-épaule inversée s’échelonne généralement entre quelques semaines et plusieurs mois. Cette figure peut également être observée sur des échelles de temps beaucoup plus courtes, de l’ordre de quelques séances, voire intraday.

Les volumes sont en diminution constante à mesure que la figure se dessine. Ils sont assez forts lors de la première épaule mais deviennent de plus en plus faibles à chaque réalisation de bottom. On observe généralement les plus bas volumes lors de la réalisation de la dernière épaule. Le fait qu’il y ait de moins en moins de volumes pour  alimenter la baisse des cours est un signe annonciateur d’un prochain retournement haussier de la valeur. On pourra noter un pic de volumes lors du franchissement à la hausse de la ligne de cou, en sortie de figure. Le  retournement haussier sera d’autant plus significatif qu’il se sera produit dans des volumes importants.

2. L’interprétation de l’épaule-tête-épaule inversée

L’épaule-tête-épaule inversée apparaît dans une tendance baissière. Les cours vont chuter en atteignant un  nouveau plus bas dans des volumes de transaction relativement importants. Ce nouveau plus bas constituera la première épaule de la figure. Les intervenants initiés profitent de cette chute pour alléger leur position de vente à découvert. Le rachat d’une partie de leurs titres aura pour conséquence de ramener les cours sur les niveaux de la ligne de cou.

Ce rebond haussier est interprété comme une anomalie par les non initiés. Ils saisissent cette opportunité pour se porter de nouveau vendeurs de titres, convaincus du potentiel baissier de la valeur. Cette seconde chute des cours dessinera la tête de la figure. Un nouveau plus bas sera atteint avec des volumes en diminution comparativement à la première épaule : moins d’intervenants sont convaincus de la poursuite de la baisse. Les ventes à découvert se réduisent. L’intérêt des investisseurs institutionnels et initiés est tout autre. En effet, ils attendent le moment  opportun afin de liquider partiellement leurs positions de vente à découvert.

La réalisation de la tête implique un nouveau plus bas sur le titre. Les cours sont donc devenus attractifs pour déclencher les rachats de positions de vente à découvert par les initiés. Logiquement, le retournement de tendance se produit, et la hausse s’accélère jusqu’au moment où les cours viennent buter sur la ligne de cou. Les initiés et institutionnels n’ont alors plus d’intérêt à racheter des titres redevenus trop chers. Ils arrêtent alors momentanément la liquidation de leurs positions de vente à découvert en attendant un moment plus propice pour terminer leur rachat.

Les non initiés vont lancer une dernière attaque baissière et les cours vont de nouveau atteindre un niveau proche du creux de la première épaule, avant de repartir de nouveau à la hausse. L’incapacité à marquer un nouveau plus bas illustre alors parfaitement l’essoufflement de la tendance baissière. Cette fois-ci, le rebond technique entraîne les quelques institutionnels restants mais également les non initiés qui commencent seulement à clôturer leur position de vente à découvert. Les volumes sont plus importants, illustrant les rachats et les nouveaux achats massifs. L’épaule droite est alors construite.

Une fois que la figure en épaule-tête-épaule inversée est détectée par les intervenants, la hausse s’accélère. Dès que les cours franchissent la ligne de cou, un fort signal d’achat est donné par le marché. La valeur engage alors son retournement à la hausse.

Une fois la sortie de figure effectuée, les cours peuvent provisoirement revenir sur la ligne de cou et ainsi donner lieu à des pull back. Le titre peut revenir tester, parfois à plusieurs reprises, la ligne de support.

 

Vous pouvez être interessé

A propos de l'auteur: Waldata

1 Comment

Laisser un commentaire